AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tiens, c'est marrant, tu ne ressemble pas vraiment à Jack, toi!! [feat Laura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mina Tepes

avatar

Bavardages : 25
Jour de mon arrivée : 20/06/2011

Carte d'identité
Job/Emploi: Serveuse et étudiante
Niveau de maîtrise:
7/7  (7/7)
Agenda des Relations:

MessageSujet: Tiens, c'est marrant, tu ne ressemble pas vraiment à Jack, toi!! [feat Laura]   Jeu 25 Aoû - 20:57

« -Mr Johnson, je vous jure que si vous essayez encore une fois de mettre la main aux fesses de ma collègue, c’est dans un autre bar que vous prendrez votre prochaine bière, compris ? » lançais-je d’une voix sévère, accompagnée du regard qui allait avec.

Ne quittant pas des yeux, le petit vieillard, un peu soul sur les bords, je regagnais l’arrière du comptoir, où j’y déposais mon plateau, ainsi que le chiffon posé dessus. D’un regard, je couvais la salle du bar, veillant à ce que tout se passait pour le mieux, pour chacun des clients. Cela faisait maintenant un peu plus de deux ans que j’étais serveuse, ici, aux États Unis, et malgré un caractère autrefois renfermé, j’apprenais à aimer ce job, et je m’y investissais comme jamais je ne m’étais investi avant dans quelque chose auparavant. Je n’ignore pas que pour une majorité de personne être serveuse, c’est n’être personne, mais je me fiche pas mal de ce que ces personnes peuvent penser, je vis pour moi et pour moi seule, et j’ai appris à me moquer pas mal de leurs petits préjugés.

M’essuyant les mains sur le tablier noué à ma taille, je rangeais les quelques verres qui trainaient encore, ne pouvant m’empêcher de me trémousser malgré moi sur la musique qui retentissait dans le bar, alors que je pouvais entendre, par ci par là des éclats de rire, et le bruit vague des conversations. J’esquissais un petit sourire lorsque Mr Johnson quittait finalement le bar, légèrement titubant, mais apparemment de très bonne humeur, et m’empressais d’aller débarrasser sa table, et d’y passer un coup de chiffon, fredonnant à voix basse.

L’horloge tournait, et il fut bientôt 21h30, heure à laquelle je finissais mon service. J’aidais encore quelques minutes, alors qu’un groupe entier entrait tout juste dans le bar, et après avoir prit leurs commandes, j’aidais ma collègue à les servir, avant de me faire chasser par mon patron, qui s’exclamait en riant qu’il était temps pour moi de rentrer chez moi, et de profiter de ma soirée.
Je quittais finalement le comptoir, riant moi aussi, et ôtais mon tablier, puis l’accrochais dans mon casier. Un coup d’œil au miroir, je grimaçais, et me détachais les cheveux, les laissant retomber sur mes épaules, et me pinçais du bout des doigts les joues, pour y faire apparaître un peu de couleur rose, changeant un peu de ma pâleur habituelle, puis quittais finalement d’un pas rapide le bar, saluant mes collègues avant de me retrouver dans la nuit, sur le pas de la porte.

Hésitante, je restais quelques secondes devant le bar, me demandant si j’allais à droite, directement chez moi, ou si j’allais vers la gauche, vers une soirée qui promettait d’être bien plus palpitante que celle que je me réservais, seule chez moi. Finalement, ma longue journée de travail un brin ennuyante eut raison de mes envies, et c’est d’un pas décidé que je me dirigeais finalement à gauche, un petit sourire sur les lèvres.

Marchant d’un pas rapide, je traversais rapidement la rue, ne pouvant m’empêcher de remarquer le ciel qui s’assombrissait à vue d’oeil, de gros nuages noirs ne cessant d’apparaitre. Surveillant le ciel, je hâtais le pas, et entrait in extremis dans l’immeuble de Jack, alors que les premières gouttes d’eau s’abattaient sur la ville. Me dirigeant vers l’ascenseur, j’appuyais sur le bouton correspondant à l’étage où habitait mon ami, et ne put m’empêcher de jeter un nouveau coup d’œil dans le miroir.

J’étais habillée assez simplement, un haut rouge à manches mi longues sur un pantalon noir basique, un fin trait d’eye liner habillait mon regard, alors que mes cheveux battaient sur mes épaules, au rythme de mes pas. Pour ainsi dire, rien de bien extravagant en somme. Détournant mon regard de mon propre reflet, je haussais les épaules en venant à la conclusion que peut importait la façon dont j’étais vêtue, je savais que je serais toujours bien reçue par Jack. Et comment aurait il pu en être autrement, au vu de la relation qui nous unissait ?

Il était celui qui m’avais permit de m’intégrer dans le pays, qui m’avait permis d’obtenir des papiers, de façon légale. Il avait été présent lorsque j’avais déménagé, m’ayant aidé, il avait été plus présent que n’importe qui d’autre durant ces deux dernières années à vrai dire, dans mes moments de doute, comme dans ceux où tout allait bien, se montrant présent à chaque moment où j’avais besoin de lui, à tout heure du jour ou de la nuit. Il entrait parfaitement dans la catégorie « très bon ami », excellent ami même, le genre de personne sur qui je savais que je pouvais compter, quoi qu’il arrive.

Je sortais de l’ascenseur, me dirigeant vers la porte de l’appartement, ne pouvant empêcher la petite voix tordue dans ma tête de me préciser que nos relations n’avaient pas toujours été strictement amicales, puisque nous nous étions déjà embrassés, tous les deux prêts à passer à la prochaine étape. Mais finalement, nous nous étions arrêtés à temps, avant de détruire cette profonde amitié qui nous unissait. Telles en étaient les choses entre nous à cet instant précis. J’ignore si c’était effectivement ce que je voulais, que les choses en reste là, mais je préférais ne pas y penser. A vrai dire, ignorer ce genre de…sentiments, rendait notre situation plus confortable.

Une fois arrivée devant la porte de l’appartement, je sonnais, et attendais patiemment qu’il vienne ouvrir, mon regard se posant sur la fenêtre au bout du couloir, alors qu’un éclair zébrait le ciel, la pluie tambourinant violemment contre le carreau. Un long frisson parcouru mes bras, alors que j’entendais du remue ménage de l’autre côté de la porte, m’informant que Jack venait m’ouvrir. Souriant, j’attendis patiemment, alors que les bruits de l’autre côté se rapprochaient de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Kinney
Admin qui griffe et qui mord!
avatar

Bavardages : 309
Jour de mon arrivée : 27/05/2011
Âge réel : 25
Où suis-je? : Errant dans NYC

Carte d'identité
Job/Emploi: Ex-tueuse à gages
Niveau de maîtrise:
5/7  (5/7)
Agenda des Relations:

MessageSujet: Re: Tiens, c'est marrant, tu ne ressemble pas vraiment à Jack, toi!! [feat Laura]   Dim 11 Sep - 14:13

[img][/img] [img][/img]

    Be my be my baby
    I want it only say
    Be my be my baby
    I want it only say
    ♫ ”


    Ce n’était pas un rêve, ce n’était pas une illusion, ce n’était pas non plus un film ni une parodie. X-23, en petite culotte et top à bretelles, se déhanchait sur cet air qui semblait tout droit venu des années 50. Ces années fleuries de micros en aluminium aussi gros que des poings et de femmes-tapisseries se déhanchant lentement par paire de trois en répétant un refrain qui envahissait le cœur de la mutante. Jack était parti tôt ce matin-là, pressé par une enquête qui traînait en longueur et semblait insoluble. Il en avait présenté les moindres aspects à la jeune femme deux soirs plus tôt tandis qu’elle se lovait contre son dos et ses épaules alourdies par l’accablement et la fatigue. Il lui avait semblé tellement muet ce soir-là qu’elle l’avait forcé à parler de ce qui lui posait problème. Sarah lui avait dit une fois que faire parler quelqu’un qui cherche à se taire était la meilleure solution pour que cette dernière se débarrasse de ses tracas. Comme si, sortis de la bouche, ils sortaient entièrement de l’être et pouvaient ainsi être contemplés sous un autre angle, avec plus de recul. X-23 n’avait jamais testé cette méthode sur elle mais lorsque Jack s’était soudain mis à parler et n’avait pas pu s’interrompre avant d’avoir répéter plusieurs fois que cette histoire tournait en rond, qu’elle le faisait proprement chier et qu’il avait hâte que son boss le lâche… elle avait trouvé que ce n’était pas une si mauvaise technique et qu’à l’avenir, elle tâcherait de suivre un peu mieux les conseils de Sarah qu’elle pouvait encore se rappeler.
    Force était de constater que la mutante s’était rapidement attachée à l’appart et aux habitudes de Jack. Calquant ses pas sur les siens, elle apprenait à se comporter comme un être humain, chose qu’elle avait refusé de faire pendant de nombreuses années. A présent, tout était différent. La mutante voyait le monde sous un nouveau jour, libérée peut-être temporairement mais libérée tout de même de toute ombre de chef, d’ordre ou de lieutenant. Il y avait évidemment de très nombreux ratés dans son apprentissage et cela ne manquait jamais de la faire rire, surtout lorsque ça faisait faire des bonds à Jack. Elle se sentait parfois comme une petite fille, retrouvant des brins d’une enfance qu’elle n’avait jamais cueillie et qui lui revenait par petites doses.

    Comme à cet instant alors qu’elle dansait debout sur le lit face à un appartement où la 3ème guerre mondiale avait du se dérouler. Le sol n’était plus visible, jonché de vêtements propres ou sales, de bouquins à moitiés lus ouverts vers le ciel, d’une serviette de douche encore humide et de nombreuses boîtes de CDs vides dont les CDs s’étaient retrouvés eux aussi dispersés un peu partout dans la pièce. La mutante avait fait une merveilleuse découverte ce matin en se réveillant. Après avoir déjeuné et pris une douche, elle s’était assise devant le meuble qui contenait toute la musique de Jack et avait commencé à piocher quelques albums dedans pour les mettre à tourner dans la chaîne. La matinée s’était ainsi déroulée, pleine de musique et de danses improvisées par la mutante qui se laissait porter par le rythme de chaque mélodie. Jusqu’à ce qu’elle trouve ce CD et surtout ce titre. Be my baby de The Ronettes.

    X-23 n’avait jamais entendu quelque chose d’aussi… elle n’aurait même pas su expliquer ce qu’elle ressentait. Elle ressentait c’était tout. Son corps s’était lentement mis à onduler sur la voix de la chanteuse jusqu’à ce qu’elle joigne sa propre voix, improvisant un micro d’une brosse à dents. La fonction repeat avait tout à coup été enclenchée et X-23 avait passé l’après-midi à chanter Be my baby dans tout l’appartement. Insensible à toute fatigue, elle ne s’était même pas arrêté pour déjeuner et avait complètement zappé d’aller faire les courses que Jack lui avait demandé de faire. Tant pis. De toute façon, il allait rentrer tard ce soir comme tous les autres soirs depuis le début de la semaine et elle avait avec elle un argument de choc pour se dédouaner : il n’y avait plus de linge propre et il ne lui avait pas dit comment se faisait une lessive ni où se trouver, le cas échéant, les laveries automatiques. Elle ne pouvait décemment pas sortir en petite culotte ! Elle n’en aurait pas été gênée mais le reste de la population… si. X-23 ne se souvenait que trop bien de l’esclandre qu’elle avait provoqué dans un magasin de vêtements. Fraîchement débarquée d’Alkali Lake, Jack lui avait conseillé de se trouver quelques tenues de femme pour s’habiller histoire que toutes ses chemises et tous ses caleçons restent sa propriété. C’était une de ces multiples fois où la jeune femme avait râlé et où Jack avait sorti l’argument ‘sinon c’est dehors’. L’argument imparable sauf avec le cul. Encore que des fois… Bref ! La mutante ne connaissant pas encore les us et coutumes à observer lorsqu’on entre dans un magasin, elle s’était déshabillée en plein milieu du magasin, sans faire de strip-tease mais sans se cacher non plus et cela avait eu pour effet de déclencher quelques… réactions ? Il fallait à tout prix éviter ça encore :=D :

    Non, elle était mieux à la maison, à danser sans retenue et surtout à ne pas faire de bêtises. Parfois, Laura songeait qu’il était reposant de ne pas être constamment cette espèce de panthère méfiante et dangereuse qu’elle était devenue au fil du temps, se reposer un peu sur la confiance qu’elle tâchait d’accorder à Jack et qu’il essayait lui aussi de mériter. Les conversations n’étaient pas toujours évidentes entre eux, parfois ça virait à qui extorquerait le mieux son secret à l’autre et qui resterait le plus longtemps impassible aux menaces de l’autre. Mais des efforts des deux côtés finissaient par amener à un terrain d’entente temporaire sur lequel ils apprenaient à rester le plus longtemps possible. Jusqu’à ce que X-23 craque et laisse ressortir tous les mauvais côtés qui avaient fait d’elle la machine à tuer plaisant tellement à ses supérieurs. Elle se demandait si elle arriverait un jour à devenir quelqu’un de normal. Etait-il possible de changer de vie ? De recommencer ? X-23 avait, elle, l’impression qu’elle ne pourrait que continuer celle qu’elle avait déjà commencée.

    Il était aux environs de 21h lorsqu’on sonna à la porte. X-23 aurait été une humaine et non une mutante, elle n’aurait pas entendu la sonnette à travers le volume de la musique mais son ouïe fine lui révéla ce petit son désagréable qui annonçait la fin de la fête. Grognant, elle alla éteindre la chaîne et songea qu’il devait s’agir de Jack ayant oublié ses clés. Elle jeta un regard au foutoir dans la pièce, haussa les épaules et partit ouvrir. La mutante ne songea pas une seconde à la tenue qu’elle portait lorsque sur le palier, le Jack présumé se révéla être une petite jeune femme aux cheveux presque blancs et au regard d’abord curieux puis surpris. Un instant de silence et les deux femmes s’observèrent. X-23, une main sur le montant de la porte, finit par demander :

    « Vous cherchez quelqu’un ? »

    Son ton était dépourvu d’animosité mais elle n’y avait inclus aucune dose de gentillesse, ses réflexes avaient la vie dure malgré les nombreuses fois où Jack lui avait répété ce qu’il fallait dire dans le cas où quelqu’un viendrait sonner à la porte.

_________________

« Will you see the Beauty or the Beast? »
Spoiler:
 


Voter pour le forum vous rapporte des points de mutation, n'hésitez plus ! C'est par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tiens, c'est marrant, tu ne ressemble pas vraiment à Jack, toi!! [feat Laura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Legend :: New York City :: Quartiers Résidentiels :: Appartements :: Appartement de Jack Cooper-
Sauter vers: