AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kelly McGrath
Neutre de Classe 2
avatar

Bavardages : 41
Jour de mon arrivée : 30/07/2011

Carte d'identité
Job/Emploi: Tradeur amateur
Niveau de maîtrise:
7/7  (7/7)
Agenda des Relations:

MessageSujet: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   Dim 31 Juil - 21:14


Dieu… Quelle était la provenance de cette invention ? C’était ce que tentait de comprendre Kelly, assise sur son lit, ordinateur sur les genoux. Elle tapait vite et frénétiquement sur les touches, malgré les protestations de son appareil… Elle ne le quittait jamais, car il était à la fois son compagnon de folie, mais aussi un raccord indirect avec le monde extérieur… Avec ces choses qu’on appelle « êtres humains ». Toujours trop nombreux et dangereux à son goût… Elle ne les aimait pas car elle s’était toujours sentie en marge, après tout, c’était justifié car elle était folle. Ou plutôt détraquée. Complètement abîmée mentalement. Et ce, depuis la mort de ses parents et de son frère. On lui avait toujours raconté la même histoire : Dieu a rappelé auprès de lui tes parents et ton aîné… C’était pour cela qu’elle haïssait les religions, mais aussi les gens qui les prêchaient, et ceux qui y croyaient. Dans ses instants de lucidité, elle était bien évidemment athée, mais dans sa folie, cela virait à l’intolérance la plus totale. Dans sa folie la plus exacerbée, son rêve était de défier ce personnage en face à face… Oui, c’était ce qu’elle allait faire. La mutante poussa un soupir et ferma brusquement son ordinateur :

« Il a rappelé ma famille auprès de lui ? Alors pourquoi pas moi ? C’est du favoritisme ; je ne comprends pas que les autres le louent avec de grands et de beaux mots… Alors… »

Kelly se leva, et ouvrit sa table de chevet. Un sourire sadique étirait ses lèvres roses. Dans le tiroir se trouvait une boîte d’allumettes… Madness Queen la prit entre ses mains, à ses yeux ce n’était qu’une petite boîte toute innocente qui venait de se réveiller. Des petits cris aigus s’en échappaient. Elle poussa donc la partie amovible, et vit des jolies petites allumettes s’étirer et se lever. Elles se rangèrent bien en rang, exhibant fièrement leur tête rouge. En chœur, elles hurlèrent :

« Allume-nous ! Allume-nous ! »

Puis l’armée d’allumettes se mit à faire un boucan infernal, Kelly referma aussitôt la boîte… Ca les calmerait, pensait-elle alors qu’elle se dirigeait vers son armoire. Elle l’ouvrit, et en tira plusieurs bouteilles d’alcool à brûler, de dissolvant, de détergents… Elles lui affichaient un grand sourire, heureuses d’enfin pouvoir servir. La jeune femme leur sourit aussi, puis prit un sac cartonné, comme ceux que l’on donne dans les boutiques de souvenirs parfois, puis elle y glissa les bouteilles, puis les allumettes… Elle cacha ensuite son ordinateur dans une cachette bien secrète, attrapa son trousseau de clés, son manteau, et ferma la porte. Elle murmura à la poignée :

« Dieu contre Madness Queen… Qui sera le meilleur ? … Moi bien sûr… »

Le monologue se poursuivit dans les escaliers…

« Bien évidemment, qui peut être meilleur que moi ? Je suis si belle, et si intelligente… Si je le voulais je pourrais avoir tous les hommes à mes pieds… Normal, pour une déesse… Hm… Et puis je les rendrais fous, fous à lier… Pauvres petits mâles… Hinihinhin… »

Arrivée au rez-de-chaussée, Kelly adressa un regard hautain et moqueur à la réceptionniste… Oui, car elle était très moche et faible comparée à Madness Queen… Inutile donc de s’attarder en daignant la regarder… Direction l’église la plus proche… Elle ne savait pas comment elle s’appelait, tant pis ! De toute façon, elle n’allait pas tarder à être réduite en flammes. C’était pour cette raison que Kelly souriait bizarrement, triomphalement… Mais cela, personne ne pouvait le voir… Normal, il faisait nuit. Une fois arrivée sur place, il lui sembla que les lieux étaient déserts. La porte de l’édifice, elle, était toujours ouverte, cependant… La détraquée avait déjà tout préparé à l’avance pour mener à bien son projet… Elle aspergea le mobilier en bois avec les produits inflammables, et craqua les joyeuses allumettes avant de les jeter un peu partout. Le feu prit aussitôt… Kelly s’exclama :

« Alors Dieu, que vas-tu faire contre cela ? Je crois que tu as perdu ! »

La pyromane se mit rare aux éclats, avant de sortir de l’édifice. Le feu se propageait rapidement, très rapidement, et faisait ressortir l’éclat roux des cheveux de Kelly. Elle riait à gorge déployée, riait, riait, riait, elle en convulsait presque… Sa tendance pyromane avait pris le dessus, son narcissisme s’était exacerbé subitement… Sa crise était à son paroxysme alors qu'elle voyait l'édifice se faire dévorer par les flammes. Elle contemplait cette scène de loin, avec joie et amusement… Elle avait laissé tout le matériel emporté sur place ; ainsi, pas de traces… Elle tenait enfin sa revanche sur ce qui avait pourri sa vie : la mort… Elle resta donc figée un moment devant le bâtiment, et tout à coup la phobie du feu la prit. Elle se mit à crier, pleurer, se griffer jusqu'au sang, faisant une crise de panique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   Sam 6 Aoû - 19:11

Rose avait une certaine passion pour les bâtiments anciens. Non pas par philosophie, mais simplement comme architecture, ces coins sombres lui rendaient parfois services. Surtout lors d’échange pas vraiment légaux. Ces derniers temps, elle s’était mise en quête de coins tranquille et en semaine quoi de mieux qu’une église ? Il n’y aurait pas de policiers dans le secteur c’était certain ! Quoique peut être à l’extérieur, mais à l’intérieur. La mutante pourrait faire son petit commerce en toute sécurité et pourquoi pas au confessionnal ? Rose était donc allée en milieu de journée pour faire un repérage des lieux, elle avait d’ailleurs croisé bon nombre d’ « acolytes ». Est-il croyant ? Ou bien avait-il eut la même idée qu’elle ? La jeune femme se fraya un chemin entre les fidèles de la cathédrale, en plein cœur de New York.

La bâtisse était assez vieille et on sentait qu’elle pourrait tomber en ruine à la moindre tempête ou autre dommage. La brunette scruta alors le moindre recoin, à l’étage où était les orgues et au rez-de-chaussée avec les longs couloirs éclairés par les bougies des passants. Habillée comme à son habitude d’un jeans et d’un chemisier blanc, elle n’était pas bien vue par les fidèles de l’église. Pourtant elle n’était en rien vulgaire au contraire, pour son apparence belle, elle était assez réservée et paraissait classique « sans histoire ». Et pourtant, s’ils savaient qui était Rose.

La mutante semblait satisfaite de son repérage, quoique trop rempli de simples humains. Elle repartit donc pour mieux voir le lieu la nuit. Car c’était surtout la nuit, que la demoiselle faisait son petit commerce. Ainsi Rose partit et revint vers vingt et une heure. Il n’y avait plus personne dans l’église, juste les bougies qui continuaient à illuminer l’intérieur de la bâtisse. La mutante poussa les lourdes portes et pénétra à l’intérieur. Mais vu de dehors, on aurait pu croire que c’était vide, alors qu’en fait c’était le contraire. En effet, c’étai vraiment le jour et la nuit, l’église donnait froid dans le dos une fois le soleil couché. Il y avait des drogués dès l’entrée, des prostituées dans le fond. Mais il ne leur faudrait pas grand-chose pour déguerpir en moins de deux. Il y avait également des mutants qui s’amusaient à faire des apparitions et disparitions. Ou brûlait les cierges….Bref, un décor que la mutante connaissait. Elle recommença alors son tour.

Alors que Rose se trouvait au second étage, et oui, il y avait deux étages, c’était le coin privilégié des prêtes. Toutes les portes étaient fermées, même si des voleurs testaient les serrures, la mutante dominait le hall. Elle constata que tout ceux de l’entrée étaient en train de se disperser dans les autres allées, laissant d’apparence l’église vide. Quoique pas tant que ça, une jeune femme entra et commença à mettre des produits liquides sur les bancs et décorations de l’entrée. Rose ne parla pas, la laissant faire, jusqu’au moment où elle l’a vit craquer une allumette. Ni une ni deux, Rose sortit par la fenêtre la plus proche. Elle se retrouva sur un toit voisin où elle trouva une échelle afin de redescendre au niveau de la rue. Mais surtout vers le délinquant qui venait de mettre le feu à sa découverte.

La jeune femme qui était assez souple, parvint sans trop de mal à rejoindre la terre ferme. Elle se dirigea vers l’individu en question et l’entendit alors parlé. Discrètement et silencieusement, la mutante se rapprocha d’elle, par derrière, tout en restant sur ses gardes.

« Alors Dieu, que vas-tu faire contre cela ? Je crois que tu as perdu ! »

Rose se demanda alors que pouvait être cette nouvelle pyromane ? Pourquoi faisait-elle ça ? Et en plus, elle prenait un certain plaisir. Alors que Rose voyait son nouveau coin de jeux partir en fumée. Elle entendit l’inconnue commencer à pleurer, gémir, comme si elle était triste de voir l’église brûlée. La première réaction de Rose était de se dire que la personne était complètement secouée. Qu’il n’y avait pas que l’église qui allait être en ruine ! Elle ne put alors s’empêcher de lancer une réplique, elle prit un ton presque provocateur.

-Bah ça alors, je n’ai jamais vu une pyromane qui pleurs réellement, après son acte. C’est pitoyable.

Alors que certaines personnes à l’intérieur sortaient avec la peur sur leur visage en disparaissant dans la nuit noire. Rose croisa ses bras sur sa poitrine et attendit la réaction de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly McGrath
Neutre de Classe 2
avatar

Bavardages : 41
Jour de mon arrivée : 30/07/2011

Carte d'identité
Job/Emploi: Tradeur amateur
Niveau de maîtrise:
7/7  (7/7)
Agenda des Relations:

MessageSujet: Re: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   Lun 8 Aoû - 16:41

    Une pyromane qui pleurait à chaudes larmes après son acte, voilà quelque chose de paradoxal ! Mais avec Kelly McGrath, c'était tout à fait normal. Elle commençait à avoir du mal à respirer, pour se calmer elle se griffait jusqu'au sang. Pourtant elle était joyeuse, oui elle était joyeuse, mais la joie se manifestait chez elle d'une façon bien étrange… Car ses troubles bipolaires avaient ressurgi, en même temps que sa pyromanie. L'émergence d'une personnalité innocente pouvait également expliquer cela… Ou pourquoi pas encore une phobie des flammes ? Le mieux et le plus simple pour comprendre cette situation serait de ne pas chercher à savoir, justement. La mutante était actuellement émotionnellement instable, le moindre faux-pas ou un mauvais mot pouvait immédiatement changer son humeur, sa personnalité même. C'est ce qui se produisit justement, alors qu'elle regardait quelques gens paniqués s'enfuir de l'édifice… Ou plutôt de ce qui commençait à en rester… C'était une voix de femme qui venait de derrière elle… Elle s'étonnait de voir un incendiaire pleurer et gémir sur son acte, et employa, en fin de phrase, le mot "pitoyable". Les syllabes de ce mot eurent pour effet de redresser la jeune femme. Des larmes elle était passée à la colère, elle répondit indifféremment au ton provocateur de celle qui s'adressait à elle :

    « Ce qu'il y a de pitoyable, c'est que des gens croient à des conneries telles que la religion. Ou encore l'existence d'un dieu ou autres entités de ce genre… »

    Dans le son de sa voix, étrangement, on n'entendait même pas qu'elle venait de pleurer. Non, c'était comme si rien ne s'était passé. Son esprit avait basculé dans une sorte de bonne humeur. En toute assurance elle se retourna vers son interlocutrice. Grâce à la lueur des flammes, elle put à peu près se la décrire. Jolie, solide, les bras croisés sur sa poitrine, la même taille qu'elle, peut-être un tantinet plus âgée ? Visiblement, elle n'était pas très affectée par l'incendie, on aurait presque dit qu'elle s'en moquait. De même, cette inconnue pouvait voir sur le visage de Kelly une assurance amusée, elle avait mis ses mains dans ses poches, comme si rien ne s'était passé. Elle ajouta calmement :

    « Tu te permets de me faire cette remarque, mais tu n'as pas l'air de te sentir concernée par ce que j'ai fait… Tu as toi aussi une dent contre la religion ? Moi, je ne peux pas les blairer. Ce ne sont que des menteurs. Toujours à blablater sur des trucs complètement paradoxaux… Bref. Pour une fois que ma folie sert… Je pourrai dire merci aux docteurs qui m'ont droguée ! Enfin ce n'est qu'un détail… Pour m'en débarrasser il suffit de le vouloir. Aujourd'hui je suis gentille, alors ça va. »

    Drôle de réplique cette dernière phrase, non ? Kelly s'approcha en souriant sadiquement de son interlocutrice. Elle posa une main sur les bras croisés de celle-ci. Comme ça, tranquillement mais promptement, avant de faire naître une phobie en elle ; de quoi avait-elle peur ? Heureusement, Madness Queen était dans un bon jour, cette folie ne durerait qu'une poignée de secondes. La jolie femme se douterait tout de suite qu'elle était une mutante, mais Kelly avait volontairement pris soin de ne pas tout lui transmettre, elle maîtrisait parfaitement son pouvoir et voulait juste jouer. Elle avait rapidement retiré sa main et déclaré :

    « Désolée, j'avais envie. Si tu veux te venger tu peux me casser la gueule, de toute façon je ne sais pas me défendre. Mais ce sera à tes risques et périls pour ta conscience. Sinon, tu faisais quoi ici à une heure pareille ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   Ven 12 Aoû - 22:07

La situation dans l’église reprenait peu à peu son calme. En effet, les flammes terminaient à présent leur carnage, il ne resterait bientôt plus rien de la bâtisse. Rose patientait toujours, spectatrice elle aussi de l’incendie à côté de la pyromane, toujours en pleurs.

« Ce qu'il y a de pitoyable, c'est que des gens croient à des conneries telles que la religion. Ou encore l'existence d'un dieu ou autres entités de ce genre… »

La mutante comprit alors à quoi elle avait à faire, une tarée ! C’était bien sa veine ! Elle qui venait chercher des mutants et accessoirement un lieu tranquille. Elle garda les bras croisés sur sa poitrine et ne baissa nullement les yeux. La pitié des uns fait le bonheur des autres. Et en plus, on dirait que l’inconnue avait des troubles de bipolarité, de mieux en mieux en sommes.
La brunette avait bien envie de reprendre la notion d’autres entités afin de faire allusion aux mutants, peut être le ferait-elle quand elle aura assez jouée avec les nerfs de la pleurnicharde !

« Tu te permets de me faire cette remarque, mais tu n'as pas l'air de te sentir concernée par ce que j'ai fait… Tu as toi aussi une dent contre la religion ? Moi, je ne peux pas les blairer. Ce ne sont que des menteurs. Toujours à blablater sur des trucs complètement paradoxaux… »

Un nouveau monologue et une nouvelle attitude. Il semblerait que l’inconnue soit susceptible à certains mots. Rose afficha alors un sourire, alors que son interlocutrice poursuivait dans sa lancée. elle l’a laissa alors parlé avant de prendre elle-même la parole.

-« Bref. Pour une fois que ma folie sert… Je pourrai dire merci aux docteurs qui m'ont droguée ! Enfin ce n'est qu'un détail… Pour m'en débarrasser il suffit de le vouloir. Aujourd'hui je suis gentille, alors ça va.
-Aujourd’hui tu es gentille « super » !


La mutante se moquait d’elle, car elle mimait les guillemets afin de chercher la petite bête. Pourtant ce n’est nullement conseiller de le faire devant une malade mentale ! Alors que la rue redevenait calme et que l’église laissait échapper la dernière grosse fumée noire, les deux femmes parlaient comme si rien ne s’était passé devant elles.

Lorsque soudain la folle posa une main sur l’un de ses bras. Rose se sentit mal, pourtant elle maintint son allure fière. Elle sentit alors une peur monstre grimper dans ses entrailles. Avant que cela ne prenne trop d’ampleur, elle recula brutalement pour séparer le lien physique qui s’était crée entre les deux femmes. C’est à ce moment précis, que Rose comprit qu’elle avait à faire à une autre mutante.

« Désolée, j'avais envie. Si tu veux te venger tu peux me casser la gueule, de toute façon je ne sais pas me défendre. Mais ce sera à tes risques et périls pour ta conscience. Sinon, tu faisais quoi ici à une heure pareille ? »
-Qu’est ce que tu m’as fais ? Pourquoi je te casserai la gueule comme tu dis ? Pourquoi briserai-je quelqu’un comme moi ? Quelqu’un de supérieur à ses inconnus qui cherchent à nous comprendre ?


Rose ne répondit pas à la dernière question, ça ne regardait pas la petite jeune. Non mais, elle n’avait pas de compte à lui rendre, manquerait plus que ça !! Alors que la mutante lui dévoila sa véritable identité, Numéra (nom mutant) se frotta le bras cherchant ce que l’autre lui avait fait pendant quelques minutes.




[hj : désolée du retard]

Revenir en haut Aller en bas
Kelly McGrath
Neutre de Classe 2
avatar

Bavardages : 41
Jour de mon arrivée : 30/07/2011

Carte d'identité
Job/Emploi: Tradeur amateur
Niveau de maîtrise:
7/7  (7/7)
Agenda des Relations:

MessageSujet: Re: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   Sam 13 Aoû - 16:13

    La jeune femme qui avait surpris Kelly en pleine action était décidément une provocatrice non-dissimulée… Pour qui se prenait-elle, souffla l'esprit fou de la mutante à la conscience de celle-ci ? Tu devrais lui donner une bonne leçon ! Mais non, s'empressa de dire l'orgueil, ce ne serait lui faire que trop d'honneur ! Et pourquoi pas devenir amie avec cette jolie brune, glissa discrètement sa part innocente ? La rousse avait fait un mix de tout ce que ses personnalités lui avaient conseillé, elle avait rendu momentanément phobique cette ravissante inconnue… Heureusement, la mutante avait choisi de ne pas la rendre folle trop longtemps, c'était juste une sorte d'avertissement… Un peu brutal en soi, certes, mais il semblerait que cet acte n'ait pas été inutile… Elle n'avait manifesté aucune expression particulière, mais elle s'était reculée, sous le regard amusé de Kelly, qui riait sadiquement. L'inconnue lui posa ensuite un enchaînement de questions, lui demandant ce qu'elle lui avait fait, et pourquoi elle s'amuserait à briser quelqu'un comme elle… Minute, cela signifierait que cette brune était une mutante ? Intéressant. Amusée, Kelly fit un pas en avant vers elle, la fixant d'un air à la fois bienveillant mais terriblement machiavélique. Elle lui répondit :

    « Tu veux savoir ce que je t'ai fait ? C'est simple : j'ai juste voulu te faire peur… J'aurais pu te faire subir d'autre choses un peu plus méchantes, mais au vu de ton gabarit et de ta personnalité, ça aurait pu être dangereux… Pour toi, tout du moins. Moi, ça m'aurait simplement fait un bien fou. »

    Kelly rit encore une fois. Tout cela l'amusait énormément. Elle riait étrangement. Sa personnalité avait changé. Les autorités avaient recensé plusieurs personnalités chez elle, dont une violente, une perverse ou encore une totalement innocente. Là, cette personnalité s'apparentait plutôt à quelque chose de sadique, de malin, de machiavélique… Elle était déjà à l'origine quelqu'un expert en manipulation mais qui l'utilisait qu'en cas de changement, or, là, c'était différent. Une personnalité manipulatrice avait carrément pris le dessus sur sa conscience et sur toutes les autres, après avoir bien évidemment engendré un tohu-bohu interne. Cela se manifestait par des contractions soudaines et violentes et des décontractions subites de ses pupilles, mais comme la luminosité autour des deux femmes n'était pas fabuleuse, son interlocutrice n'aurait pas pu le distinguer. Kelly ouvrit sa veste, elle avait un peu chaud, elle passa ensuite nonchalamment sa main dans sa chevelure rousse. Son sourire énigmatique ne la quittait pas, et une fois qu'elle cessa de faire ces gestes, elle reprit :

    « Alors comme ça, madame est une mutante elle aussi… C'est pour ça que tu ne te venges pas de moi ? C'est bizarre… Je ne savais pas que la solidarité inter-mutants existait… Déjà entre les humains normaux ça n'existe pas réellement, et encore moins lors des rapports entre ces deux classes… En tous cas, toi, tu n'as pas réellement l'air d'apprécier ceux que tu considères comme inférieurs… Moi je n'ai rien contre eux, enfin c'est différent on va dire… »

    Madness Queen baissa les yeux, regardant le sol d'un air méprisant et nostalgique. Elle se souvenait du rat de laboratoire que la science avait fait d'elle, de la liberté et de l'adolescence dont les scientifiques l'avaient privée… Tant d'années passées à être un cobaye, à devenir un légume, jusqu'à ce qu'elle ne se réveille et ne s'enfuie… Grâce à sa mutation et à son génie… Qui lui valaient malgré tout d'être recherchée par le gouvernement… Suite à cette néfaste remémoration, elle releva la tête, et s'exprima plus froidement :

    « En fait, j'en ai simplement après la religion et après les scientifiques ; éventuellement après nos institutions d'une certaine façon… Ils ont pourri mon existence alors je m'arrange pour qu'ils évitent de me retrouver… C'est dur d'être moi mais bon, je m'y suis faite… Bref, parlons un peu de toi maintenant… Au passage, je m'appelle Kelly. Ou Madness Queen, c'est comme tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Rose Laurens] L'incendie de minuit - Un petit bain de flammes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-Men Legend :: New York City :: Bâtiments religieux :: Églises-
Sauter vers: